Ville bilingue

Le Port, komine biling : Kréol rényoné, fransé

Un coucher de soleil vu du Port - Source IPR 2010 pour la ville du Port

Pou mèt anlèr nout dé lang

Conseil municipal du 22 octobre 2009 : les élus adoptent à l’unanimité la charte « commune bilingue » kréol rényoné é fransé. Cette charte est l’aboutissement d’une longue réflexion engagée avec Lofis la Lang Kréol La Rényon. Elle marque aussi la reconnaissance d’une tradition portoise vécue au quotidien, ancrée dans la réalité réunionnaise.

La délibération de ce 22 octobre 2009 fera date dans l’histoire récente du Port puisqu’elle marque un engagement solennel pour la reconnaissance de notre bilinguisme et de notre manière de vivre en terre réunionnaise.

Concrètement, l’adhésion à cette charte marque la reconnaissance de l’usage du créole dans de nombreux actes et services municipaux sans pour autant minimiser la place de la langue française dans la société réunionnaise.

La Ville du Port répond d’ores et déjà à 12 des 20 critères de la charte proposée par Lofis la Lang Kréol La Rényon. Lofis la Lang Kréol La Rényon, pour sa part, proposera son savoir-faire notamment pour accompagner les services de la ville dans leur travail de formulation, de traduction et de graphie du créole réunionnais.

« Ce respect du bilinguisme créole-français constitue un pas en avant énorme, explique le président de Lofis la Lang Kréol La Rényon. Cette reconnaissance administrative est la preuve que le créole n’est pas fait que pour être parlé à la maison. A La Réunion, le français et le créole sont des langues complémentaires. »

« Ce respect du bilinguisme créole-français constitue un pas en avant énorme, explique le président de Lofis la Lang Kréol La Rényon. Cette reconnaissance administrative est la preuve que le créole n’est pas fait que pour être parlé à la maison. A La Réunion, le français et le créole sont des langues complémentaires. »

Charte "Commune bilingue"

Les danseuses du Port - Source IPR 2009 pour la ville du Port

Pour les Réunionnais, l’importance de la langue française, langue de la République, n’est pas à démontrer. Par contre, la promotion de notre langue régionale, notre créole réunionnais, requiert toute notre attention, et ce pour le respect de notre identité, pour la réussite de ceux de nos enfants qui sont avant tout créolophones — même si, pour ces derniers, comme pour tous les autres, la maîtrise de la langue française est incontournable.

Lors d’un sondage IPSOS effectué en 2007, 83% des personnes habitants notre île ont déclaré qu’il est important que notre créole continue d’être parlé. La Ville du Port a toujours pris en compte cet attachement profond que les Réunionnais ont pour leur langue, plus généralement pour leur culture, pour leur manière de vivre en terre réunionnaise.

C’est à travers une volonté sans cesse renouvelée de valoriser notre culture, de la faire vivre, que la commune du Port s’est engagée dans la réflexion pour aboutir à la signature de la charte « commune bilingue », aux côtés de Lofis la Lang Kréol La Rényon, office qui « a pour objet d’œuvrer, par tous les moyens adéquats, à la connaissance, l’observation et la valorisation de la langue créole de La Réunion dans le cadre d’un bilinguisme français-créole harmonieux ».

Ainsi des efforts importants ont été réalisés en ce sens et aujourd’hui la Ville du Port répond d’ores et déjà à 12 des 20 critères contenus dans la charte proposée par Lofis la Lang Kréol La Rényon, et peut donc prétendre au titre de « commune bilingue » qui requiert de remplir au moins 10 critères.

Il nous reste donc à mettre en œuvre les 8 autres points de la charte et à proposer d’autres actes qui vont dans le sens des préconisations de Lofis la Lang Kréol La Rényon.

Zaksion la komine la fine fé, sansa la komanse mèt an plasse

  • Dann sérvisse minisipal, i ressoi demoune an kréol konm an fransé
  • I donn le droi koz an kréol rényoné konm an fransé dann konsèy minisipal
  • Bann zélu i ansérv le 2 lang an piblik
  • Na le droi maryé an biling kréol rényoné-fransé
  • Na in bon plasse pou le 2 lang dessi le site Internet la méri (l’apré fé)
  • Karton linvitasyon lé an biling pou bann kabar kiltirèl la méri i organiz
  • Papié « l’en-tête » la méri lé an kréol rényoné
  • Logo la méri lé an kréol rényoné
  • Dann zournal minissipal, léditoryal lé dann le 2 lang
  • Bann lafish pou anonse sak i espasse dan la komine, lé an biling
  • La méri i donn in koudmin (larzan, la téknik) pou dévlope bann klasse biling dan  la komine
  • Dann médiatèk èk bibliotèk (sak la méri lé résponsab), i mète anlér sak La Rényon la-kréé, sirtou sak lé an lang kréol.