Renouvellement de la charte "Abeille, sentinelle de l'environnement".

Renouvellement de la charte "Abeille, sentinelle de l'environnement".

La signature du renouvellement de la charte « Abeille, sentinelle de l’environnement » pour trois ans s’est déroulée ce lundi matin entre Gilles Lanio, le président de l’UNAF et Armand Mouniata, élu en charge de l’environnement en présence d’Annick Le Toullec, de Jean Claude Maillot et Danila Bègue.

 

Initiées par l’Union Nationale de l’Apiculture Française, ce programme Abeille, sentinelle de l’environnement répond à des problématiques sociétales majeures :
? La disparition massive des abeilles et des insectes France et dans le monde 
? L’urgente nécessité de protéger la biodiversité végétale et plus largement notre environnement 
? L’indispensable évolution vers une agriculture durable et raisonnable
? La préservation du lien homme

La sauvegarde de l’abeille est pour l’Union Nationale de l’Apiculture Française et la ville, un enjeu stratégique environnemental et économique, bien au-delà des seuls Apiculteurs.

En effet, sensibles à la qualité de leur environnement, les abeilles contribuent à la pollinisation de 80% des espèces de plantes à fleurs et à fruits de notre planète, (soit plus de 200 000 espèces), ont un rôle essentiel dans le maintien de notre biodiversité et la préservation de notre nourriture. Selon les dernières données de l’INRA, 65% de leur diversité dépendent de la pollinisation effectuée de manière prépondérante par les abeilles.

Cette charte démontre l’engagement de la Ville dans le maintien et la sauvegarde de la biodiversité. La commune du Port est la seule commune de La Réunion a disposé de ce partenariat avec l’Union Nationale de l’Apiculture Française.

Actuellement deux ruchers composés de neuf ruches sont présents sur le territoire. De manière continue, des actions sont menées à destination des scolaires et du grand public afin de les sensibiliser au rôle fondamental des abeilles dans l’équilibre des écosystèmes par son rôle de pollinisateur. En 2018, vingt visites du rucher pédagogique de la pépinière ont été effectuées et ont permis de sensibiliser plus de 300 personnes à la nécessité de sauvegarder les abeilles.